APL : à partir du 1er octobre, les aides au logement seront revalorisées.

À partir du 1er octobre 2021, l’allocation personnalisée au logement (APL) sera revalorisée de 0,42 %. Après trois ans de sous-indexation et de gel de ces aides, c’est une  » bonne  » nouvelle.

L’aide personnalisée au logement (APL) subit depuis plusieurs années des baisses de revalorisation. À partir du 1er octobre 2021, cette situation devrait changer.

L’APL va, en effet, connaître une certaine hausse cet automne.

Cette réévaluation annuelle est habituellement automatisée, mais la somme n’a quasiment pas évolué en trois ans. Le gouvernement a accepté de réduire les aides au logement de 5 euros en 2018, et par la suite de geler cette dévaluation. Les règles financières ont permis une désindexation des APL pour les deux années suivantes, en 2019 et 2020.

Une hausse de 0,42 %.

Par conséquent, l’automne 2021 semble plus porteur d’espoir, avec une hausse de 0,42 % du plafond au 1er octobre.

L’indice de référence des loyers (IRL) du deuxième trimestre est utilisé pour calculer ce montant. L’évolution moyenne des prix à la consommation (hors tabac et hors loyer) sur les douze derniers mois est utilisée pour calculer cet indice. Les loyers des logements vacants et meublés sont ensuite révisés à partir de l’indice INSEE.

L’IRL est de 130,57 au 17 juillet 2020, contre 131,12 au 16 juillet 2021, soit une hausse de 0,42 %. En conséquence, l’allocation est revalorisée en utilisant la même variation annuelle qu’auparavant. Si vous touchez 150 euros par mois aujourd’hui, vous recevrez 63 centimes de plus.

Un nouveau calcul a été effectué sur la base des douze mois précédents.

Une somme dérisoire par rapport aux pertes subies à la suite de la révision du calcul de l’APL, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2021.

L’APL est actuellement calculé sur la base des revenus des douze mois précédents par la Caisse des allocations familiales (CAF) et la Mutualité agricole (MSA). Tous les trois mois, une actualisation est prévue. Ce calcul était auparavant basé sur les revenus d’il y a deux ans.

Plus d’un milliard d’euros

Grâce à la réforme, l’État versera en 2021 1,1 milliard d’euros de moins « qu’il ne l’aurait fait sans réforme, tout bien considéré », selon un communiqué de l’exécutif publié le 26 juillet 2021.

En conséquence, le financement a diminué de 73 euros en moyenne pour 29,6 % des bénéficiaires. L’APL a supprimé le droit de 394 000 d’entre eux. Elle a augmenté de 49 euros en moyenne pour 18,2 % des allocataires, avec 115 000 allocataires de plus après la réforme. Les réformes ont eu peu d’effet sur les autres.

Ces informations vous ont-elles été utiles ? Dans l’espace Mon Actu, vous pouvez suivre Actu. Après vous être inscrit, vous pourrez recevoir en un seul clic toute l’actualité de vos villes et entreprises préférées.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *