Bernard Tapie décédé

Bernard Tapie décédé

3 octobre 2021 0 Par onsennuie

terrible nouvelle annoncée ce matin dans « La provence » ainsi que sur « CherieFm » Bernard Tapie nous aurait quitté ce dimanche matin.

L’ancien president de l’Olympique de Marseille luttait déjà un moment contre la maladie.

Bernard Tapie serait décédé ce dimanche à 8h40. Sa femme, ses enfants et son frère étaient à son chevet. Triste nouvelle pour les amoureux de foot et de Marseille

les Presse People

BERNARD TAPIE EST DÉCÉDÉ À L’ÂGE DE 78 ANS.

Le 3 octobre 2021, 9 h 20..

Bernard Tapie est décédé le 27 septembre 2018 à Liège, en Belgique.

L’homme d’affaires et ancien bourgmestre de Pierre Bérégovoy se battait depuis 2017 contre un cancer de l’estomac.

Son état de santé s’est à nouveau dégradé ces derniers mois. Bernard Tapie, qui était atteint d’un cancer de l’estomac depuis 2017, est décédé dimanche à l’âge de 78 ans.

« Dominique Tapie et ses enfants sont dans une douleur atroce après avoir appris le décès de son mari et père, Bernard Tapie, dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer », a déclaré sa famille dans un communiqué à BFMTV. « Il est possible qu’il soit mort paisiblement, entouré de son épouse, de ses enfants, de ses petits-enfants et de son frère, présents à son chevet », a précisé la famille.

Ainsi, la conclusion d’un combat de quatre ans contre la maladie est arrivée pour l’entrepreneur aux mille visages. C’est pour cette raison qu’il a refusé de se présenter devant les audiences de son procès d’escroquerie dans l’affaire d’arbitrage litigieux impliquant le Crédit lyonnais en mai dernier. « De nouvelles tumeurs sont apparues », avait alors déclaré son fils Laurent sur BFMTV. « Pour l’instant, les chances statistiques sont équitables ».

Bernard Tapie est un homme d’affaires, le propriétaire d’Adidas, un membre de l’équipe olympique de Marseille, un député des Bouches-du-Rhône, un membre du Parlement européen, un patron de presse ainsi qu’un animateur de télévision, un chanteur et un acteur. Il a vécu plusieurs vies et a connu de nombreuses réincarnations, dont un passage en prison. Il a été condamné pour corruption, subornation de témoins et fraude fiscale après avoir été impliqué dans de nombreux scandales judiciaires. Et a passé 165 jours derrière les barreaux en conséquence.

2016, sa fortune était estimée à plus de 150 millions d’euros, le plaçant dans le top 400 des personnes les plus riches de France.

Bernard Tapie, quant à lui, ne fait partie de rien. Il est né en 1943 à Paris, fils d’un cheminot, d’un ouvrier et d’une aide-soignante.

Après une brève carrière de chanteur – « Je ne crois plus les filles avec leurs beaux serments, je ne crois plus les filles ce n’est plus comme avant, je ne crois plus les filles avec leurs sentiments, je ne crois plus les filles mais je les aime quand même », chante-t-il en 1966 sur le 45 tours Passeport pour le Soleil d’un « Bernard Tapy » inconnu – et Il ouvre son premier magasin, le revend, puis passe à la création et à la reprise d’entreprise.

Il se fait connaître en 1979, lorsqu’il saisit les propriétés du dictateur de la République centrafricaine, Jean-Bedel Bokassa, après avoir faussement cru qu’elles seraient saisies par la justice française – propriétés qu’il devra ensuite restituer à leurs propriétaires légitimes. Depuis le début des années 1980, il a saisi un certain nombre d’entreprises, parfois pour un franc symbolique. Terraillon, l’un des leaders mondiaux de la pèse-personne, a une capitalisation boursière de 33 millions de francs, tandis que Look, fabricant de fixations de ski, a une capitalisation boursière de 260 millions de francs.

Bernard Tapie n’a pas peur de se mettre en avant, comme dans une publicité pour les pieux Wonder, qu’il a achetés pour 30 millions de francs et revendus pour 470 millions de francs quatre ans plus tard. Dans ce film, alors que tous les hommes et femmes en costume qui l’entourent éclatent de rire les uns après les autres, il tripote un sauf-conduit et proclame le slogan : « Je marche à Wonder. »

Il est incontournable dans les années 1980. Il figure parmi les vingt premières fortunes de France. Il crée plusieurs écoles de commerce pour le chômage ou les jeunes sans formation, qui fermeront s’il est déclaré en faillite, et il devient l’une des personnalités préférées des Français. Il fréquente des célébrités et apparaît régulièrement dans les médias. Sa franchise et son franc-parler séduisent. Bernard Tapie a participé à de nombreuses émissions de télévision, dont Gym tonic.

Parallèlement, il revient au micro avec Réussir sa vie de Didier Barbelivien.

« Réussir sa vie, c’est traverser un océan sans savoir pourquoi ni pour qui, simplement par goût de l’aventure. C’est être un président, ou n’importe qui d’autre, et prendre le temps d’aider un ami « , chante-t-il en ce moment.

Souvent, les entreprises qu’il achète sont en mauvais état. Il a déclaré il y a quelques années : « Cela fait vingt ans que je redresse des entreprises. » Il affirme avoir acheté 41 entreprises en faillite en 2012. Dans la pratique, cependant, les résultats sont plus mitigés. Comme le rappelle l’Express, l’effondrement de Manufrance, une entreprise de matériel de chasse et de pêche, et de Testut, une société de pesage, lui a valu une peine de deux ans de prison avec sursis pour abus de biens sociaux.

Bernard Tapie était également un passionné de sport. Au début des années 1980, il forme avec Bernard Hinault une équipe cycliste appelée La Vie claire, du nom de la chaîne de magasins bio qu’il a achetée. Ils ont remporté le Tour de France. Quelques années plus tard, il établit le record de la traversée de l’Atlantique Nord à bord de son bateau de luxe, le Phocéa, qu’il vendra ensuite pour éponger ses dettes.

Il s’intéresse également au football. Entre 1986 et 1993, il est à la tête de l’OM, et il fait briller l’équipe de Marseille. Il est quatre fois champion de France, finaliste de la Coupe de France et de la Ligue des champions. La période Tapie a cependant pris fin lorsqu’un joueur de Valenciennes a révélé l’existence d’une affaire de corruption.

Une autre facette de la vie mouvementée de Bernard Tapie est ses problèmes judiciaires.

En 1995, il a été condamné à deux ans de prison, dont huit mois de prison et trois ans d’inéligibilité, pour le match manipulé contre Valenciennes. Il a été reconnu coupable de participation à une affaire de corruption et de subornation de témoin alors qu’il dirigeait l’équipe de football phocéenne, bien qu’il ait toujours clamé son innocence. Il a été emprisonné pendant près de six mois.

Il a été à nouveau condamné deux ans plus tard, cette fois pour fraude fiscale. Un bateau de luxe appartenant à une filiale de la Financière Immobilière Bernard Tapie était au centre de ce procès. Il a été à nouveau condamné en 1998 pour ses activités financières lorsqu’il était PDG de l’OM. Le montant du vol s’élèverait à plus de 15 millions d’euros. Il a été condamné à trois ans de prison avec sursis, à une amende d’un peu plus de 45 000 euros et à une suspension de cinq ans de ses droits civils et civiques.

Adidas est un autre exemple, et certainement pas le dernier. Il s’agit d' »une transaction unique », selon Bernard Tapie. Il a acheté la marque de sport pour 1,6 milliard de francs suisses en 1990. Devenu ministre deux ans plus tard, il confie la transaction à une filiale du Crédit Lyonnais. Robert Louis-Dreyfus a acheté la marque aux trois bandes pour 4,4 milliards de francs suisses. Tapie, quant à lui, s’est senti trompé. Il porte plainte contre le Crédit Lyonnais, qui a profité de l’opération. Après une bataille juridique de douze ans, il a été indemnisé en 2008, à hauteur de 404 millions d’euros. Mais en mai 2017, l’homme d’affaires a connu un nouveau revers et a été contraint de rendre l’intégralité de l’argent.

Contraint de se reconvertir à la fin des années 1990 pour cause d’inéligibilité et de dénuement personnel, Bernard Tapie s’essaie à la comédie. Dans le film Hommes, Femmes, Mode d’emploi de Claude Lelouch, il incarne l’un des deux personnages principaux. Il joue ensuite dans de nombreuses pièces de théâtre, dont Les Montagnes russes, Oscar et Vol au-dessus d’un nid de coucou. Il est également l’auteur de plusieurs romans, dont Gagner et une fiction sur le thème du football.

C’est belle la vie, sa dernière chanson avec Doc Gynéco, est sortie en 1998. Bernard Tapie a également contribué au petit écran. Entre 2003 et 2008, il a animé de nombreuses émissions de télévision et de radio, tout en jouant dans des téléfilms et dans le drame policier Commissaire Valence.

La carrière politique de Bernard Tapie est l’une des nombreuses de sa vie.

 Dans son combat contre le Front national, il s’est illustré à de nombreuses reprises. Lors d’une conférence à Orange, il a notamment critiqué Jean-Marie Le Pen et d’autres militants du Front. En 1989, il est élu représentant des Bouches-du-Rhône dans la majorité présidentielle de François Mitterrand. Trois ans plus tard, il prend la tête du ministère de la Ville dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy. Il est cependant contraint de prendre sa retraite en raison d’une mise en examen. Il est élu au Parlement européen quelques années plus tard, en 1994. Son mandat d’inéligibilité a entravé ses objectifs, et il a perdu son mandat.

Il serait intéressé par une candidature à la mairie de Marseille en 2012 après avoir racheté les titres du groupe Hersant médias, dont La Provence et Nice Matin. L’ancien ministre Bernard Kouchner a fait remarquer : « Ce n’est pas un concept terrible ». Son potentiel retour en politique a suscité beaucoup d’intérêt à l’époque, puisque 40% des Marseillais ont exprimé leur soutien à sa candidature. Il a immédiatement démenti les rumeurs.

Sa dernière apparition publique remonte à 2015, lorsqu’il a envisagé de concourir pour la fonction suprême de l’État : la présidence. « J’irai personnellement » si aucun des candidats à l’Élysée ne lui convient, a-t-il déclaré sur France 2. Il ne sera finalement pas candidat. « La vie m’a gâté », avait-il alors déclaré.

Share Button